Dessins et photo-graphies

Étude pour le Dôme de Saint Pierre de Rome

Michel-Ange
1506-1526

Pour reprendre le projet, les artistes se succèdent. Raphaël transforme l’église en croix latine. Mais des lézardes se forment. Les pilastres du chœur ne sont pas d’aplomb. Les travaux trainent !

Finalement, Paul III contraint Michel-Ange à reprendre la construction de l’édifice.

L’artiste décide de négocier un accord lui assurant qu’aucune modification ne soit effectuée sur ses plans. Il reprend le projet de Bramante en forme de croix grecque, de carré et de cercle. Ce sont les formes des monuments antiques et ce style est en vogue. Puis il décide de signer son œuvre en dessinant une nouvelle coupole.

Le musée de Lille conserve un dessin qui montre l’énergie et l’audace de Michel-Ange malgré ses soixante-douze ans. Le projet est périlleux car le futur dôme mesure déjà 192 m de circonférence et devra dépasser en hauteur le duomo de Florence, haut de 110 m. La courbe de l’arc doit permettre aux pierres de s’autoporter tel un encorbellement. Le dessin préparatoire est donc essentiel.

En 1564, la mort de Michel-Ange stoppe les travaux au niveau du tambour. En définitive, Le dôme sera réalisé par Giacomo della Porta (1533-1602) et Domenico Fontana (1543-1607).

La coupole mesure 136,57m. Elle est construite en briques avec une coupole interne hémisphérique et une coupole externe à pans coupés surmontée d’une lanterne.

Le bâtiment sera  consacré en 1626 soit 120 ans après la pose de la première pierre !

N° d’inventaire Pl 93

Étude pour le Dôme de Saint Pierre de Rome
Étude pour le Dôme de Saint Pierre de Rome

Pour reprendre le projet, les artistes se succèdent. Raphaël transforme l’église en croix latine. Mais des lézardes se forment. Les pilastres du chœur ne sont pas d’aplomb. Les travaux trainent !

Finalement, Paul III contraint Michel-Ange à reprendre la construction de l’édifice.

L’artiste décide de négocier un accord lui assurant qu’aucune modification ne soit effectuée sur ses plans. Il reprend le projet de Bramante en forme de croix grecque, de carré et de cercle. Ce sont les formes des monuments antiques et ce style est en vogue. Puis il décide de signer son œuvre en dessinant une nouvelle coupole.

Le musée de Lille conserve un dessin qui montre l’énergie et l’audace de Michel-Ange malgré ses soixante-douze ans. Le projet est périlleux car le futur dôme mesure déjà 192 m de circonférence et devra dépasser en hauteur le duomo de Florence, haut de 110 m. La courbe de l’arc doit permettre aux pierres de s’autoporter tel un encorbellement. Le dessin préparatoire est donc essentiel.

En 1564, la mort de Michel-Ange stoppe les travaux au niveau du tambour. En définitive, Le dôme sera réalisé par Giacomo della Porta (1533-1602) et Domenico Fontana (1543-1607).

La coupole mesure 136,57m. Elle est construite en briques avec une coupole interne hémisphérique et une coupole externe à pans coupés surmontée d’une lanterne.

Le bâtiment sera  consacré en 1626 soit 120 ans après la pose de la première pierre !

N° d’inventaire Pl 93

Fermer
Les autres Oeuvres de la Collection

Dessins et photo-graphies

Afficher toutes les œuvres

Accès aux collections