Moyen Âge et Renaissance

L’Ascension des élus, dit aussi Le Paradis

Dirk Bouts
Vers 1450 ou 1468

Ce livre, le "Purgatoire de saint Patrick" relate le voyage d’Owein, un chevalier qui souhaite se repentir de ses mauvaises actions. Il entre au purgatoire, l’espace où est purifiée l’âme du chrétien après la mort. Il passe ensuite par l’Enfer et le Paradis terrestre. Ce sont ces deux lieux qui ont inspiré Dirk Bouts pour ses œuvres.

Nous voici donc au Paradis ! Le texte le décrit comme un endroit verdoyant, baigné de lumière, au sein duquel une montagne permet l’accès à la porte du Paradis céleste, symbolisée par une trouée dans les nuages. Seuls les chrétiens qui ont mené une vie juste et honnête – les élus – peuvent y accéder.

Au premier plan, un ange conduit un groupe d’élus vêtus d’un simple linge blanc vers une fontaine d’où coulent quatre cours d’eau, allusion aux quatre fleuves du Paradis décrits dans la Bible. Dans le fond, d’autres élus se dirigent vers une colline. À son sommet, des personnages en prière assistent à la montée dans les nuées de deux de leurs compagnons.

Le peintre dispose habilement chaque membre du groupe principal pour donner au spectateur le sentiment qu’il est inclus dans la composition. De cette manière, le spectateur peut s’imaginer être à la place du chevalier quand il découvre le Paradis !

Les couleurs du paysage évoluent du vert au brun, puis au bleu selon l’éloignement. Cette perspective atmosphérique, typique de la peinture flamande, confère de la profondeur à l’image et invite l’œil du spectateur à s’élever vers le ciel, comme les élus !

N° d’inventaire : P 820

Détail 1 :

La virtuosité du peintre s’exprime pleinement dans la représentation de l’ange : le plumage des ailes, les boucles de la chevelure, le décor d’orfèvrerie du col du manteau et les effets moirés du textile sont figurés avec un sens de l’observation et du détail, typique de la peinture flamande.

Détail 2 :

Les plantes et les animaux sont des reproductions fidèles d’espèces existantes : chaque détail manifeste la beauté de la création divine. La précision dans le rendu des espèces végétales évoque l’art des frères van Eyck, notamment le célèbre Retable de l’Agneau Mystique conservé à Gand (Belgique).

L’Ascension des élus, dit aussi Le Paradis
L’Ascension des élus, dit aussi Le Paradis

Ce livre, le "Purgatoire de saint Patrick" relate le voyage d’Owein, un chevalier qui souhaite se repentir de ses mauvaises actions. Il entre au purgatoire, l’espace où est purifiée l’âme du chrétien après la mort. Il passe ensuite par l’Enfer et le Paradis terrestre. Ce sont ces deux lieux qui ont inspiré Dirk Bouts pour ses œuvres.

Nous voici donc au Paradis ! Le texte le décrit comme un endroit verdoyant, baigné de lumière, au sein duquel une montagne permet l’accès à la porte du Paradis céleste, symbolisée par une trouée dans les nuages. Seuls les chrétiens qui ont mené une vie juste et honnête – les élus – peuvent y accéder.

Au premier plan, un ange conduit un groupe d’élus vêtus d’un simple linge blanc vers une fontaine d’où coulent quatre cours d’eau, allusion aux quatre fleuves du Paradis décrits dans la Bible. Dans le fond, d’autres élus se dirigent vers une colline. À son sommet, des personnages en prière assistent à la montée dans les nuées de deux de leurs compagnons.

Le peintre dispose habilement chaque membre du groupe principal pour donner au spectateur le sentiment qu’il est inclus dans la composition. De cette manière, le spectateur peut s’imaginer être à la place du chevalier quand il découvre le Paradis !

Les couleurs du paysage évoluent du vert au brun, puis au bleu selon l’éloignement. Cette perspective atmosphérique, typique de la peinture flamande, confère de la profondeur à l’image et invite l’œil du spectateur à s’élever vers le ciel, comme les élus !

N° d’inventaire : P 820

Détail 1 :

La virtuosité du peintre s’exprime pleinement dans la représentation de l’ange : le plumage des ailes, les boucles de la chevelure, le décor d’orfèvrerie du col du manteau et les effets moirés du textile sont figurés avec un sens de l’observation et du détail, typique de la peinture flamande.

Détail 2 :

Les plantes et les animaux sont des reproductions fidèles d’espèces existantes : chaque détail manifeste la beauté de la création divine. La précision dans le rendu des espèces végétales évoque l’art des frères van Eyck, notamment le célèbre Retable de l’Agneau Mystique conservé à Gand (Belgique).

Fermer
Les autres Oeuvres de la Collection

Moyen Âge et Renaissance

Afficher toutes les œuvres

Accès aux collections