Préhistoire et Antiquité

Portrait de militaire romain

IIe siècle après J.-C.

Le visage tourné vers nous, le regard perçant, la peau légèrement hâlée par le soleil, les cheveux aux boucles noires, l’homme est dépeint de manière très vivante. La technique utilisée par l’artiste, de la cire travaillée avec des instruments coupants, donne à la matière une véritable épaisseur. Ce réalisme est accentué par les couleurs vives composées à partir de pigments naturels. Ce sont les artistes grecs qui ont inventé cette technique dont nous ne connaissons presque plus de témoignages.

Avec la conquête de l’Égypte par Alexandre le Grand en 332 avant J.-C., puis avec l’arrivée des armées romaines en 30 avant J.-C., des Grecs puis des Romains s’installent en Égypte et apportent leurs traditions.

À leur arrivée, ces nouveaux habitants conservent l’habitude de faire réaliser des portraits de leur vivant qu’ils accrochent aux murs de leurs maisons. Avec le temps, leur mode de vie évolue aux contacts des Egyptiens. La momification devient une pratique courante au sein de la population gréco-romaine. À la mort d’une personne, le portrait qu’elle avait fait peindre de son vivant est alors placé dans les bandelettes de la momie. Le visage est alors orné d’une couronne faisant du mort un dieu égyptien vivant éternellement.

Tel fut le destin du soldat romain aujourd’hui conservé dans nos collections !

(N° d’inventaire : Inv. 2011.7.1)

Portrait de militaire romain
Portrait de militaire romain

Le visage tourné vers nous, le regard perçant, la peau légèrement hâlée par le soleil, les cheveux aux boucles noires, l’homme est dépeint de manière très vivante. La technique utilisée par l’artiste, de la cire travaillée avec des instruments coupants, donne à la matière une véritable épaisseur. Ce réalisme est accentué par les couleurs vives composées à partir de pigments naturels. Ce sont les artistes grecs qui ont inventé cette technique dont nous ne connaissons presque plus de témoignages.

Avec la conquête de l’Égypte par Alexandre le Grand en 332 avant J.-C., puis avec l’arrivée des armées romaines en 30 avant J.-C., des Grecs puis des Romains s’installent en Égypte et apportent leurs traditions.

À leur arrivée, ces nouveaux habitants conservent l’habitude de faire réaliser des portraits de leur vivant qu’ils accrochent aux murs de leurs maisons. Avec le temps, leur mode de vie évolue aux contacts des Egyptiens. La momification devient une pratique courante au sein de la population gréco-romaine. À la mort d’une personne, le portrait qu’elle avait fait peindre de son vivant est alors placé dans les bandelettes de la momie. Le visage est alors orné d’une couronne faisant du mort un dieu égyptien vivant éternellement.

Tel fut le destin du soldat romain aujourd’hui conservé dans nos collections !

(N° d’inventaire : Inv. 2011.7.1)

Fermer
Les autres Oeuvres de la Collection

Préhistoire et Antiquité

Afficher toutes les œuvres

Accès aux collections