• Jours d'ouverture :
    Lundi : 14h - 18h.
    Du mercredi au dimanche : 10h - 18h.
    Place de la République 59000 Lille
  • Tél : 33 (0)3 20 06 78 00

ENVOYER CET ARTICLE :




Le Cabinet des Dessins du Palais des Beaux-Arts de Lille possède une exceptionnelle collection d’art graphique : des dessins et des estampes, des écoles italienne, française, allemande, flamande et hollandaise, du XVe au XXe siècle, ainsi que des photographies.

Le fonds italien est particulièrement célèbre pour ses dessins de Raphaël (1483-1520) provenant de la collection du chevalier Jean-Baptiste Wicar (Lille, 1762 – Rome, 1834).
Peintre néoclassique élève de Jacques-Louis David (1748-1825), nommé commissaire adjoint chargé des réquisitions d’œuvres d’art, Jean-Baptiste Wicar légua en 1834, à la Société des Sciences, de l’Agriculture et des Arts de Lille, un ensemble considérable d’œuvres graphiques comprenant 26 estampes et près de 1300 dessins pour la plupart de l’école italienne. La collection du musée Wicar, installée dans l’ancien hôtel de ville et transférée plus tard au Palais des Beaux-Arts lors de sa création en 1892, comporte outre les dessins de Raphaël, un ensemble important de dessins d’artistes florentins : Filippino Lippi (1457-1504), Fra Bartolommeo (1472-1517), Andrea del Sarto (1486-1530), Pontormo (1494-1556), Jacopo Chimenti da Empoli (1551-1640), Carlo Dolci (1616-1686), Giovanni Domenico Ferretti (1692-1768)
Les écoles du Nord sont également représentées dans la collection par des dessins d’artistes comme Albrecht Dürer (1471-1528), Lucas Cranach (1472-1553) ou Gerrit van Honthorst (1590-1656), et l’école française par des œuvres de Nicolas Poussin (1594-1665) ou Jacques-Louis David (1748-1825).

A ce fonds initial légué par Jean-Baptiste Wicar, vinrent s’ajouter plusieurs achats, dons et legs effectués dès la seconde moitié du XIXe siècle par des collectionneurs privés ou des artistes, comprenant principalement des dessins français datés du XVIIe au XXe siècle : Antoine Watteau (1684-1721), Nicolas Lancret (1690-1743), François Boucher (1703-1770), Maurice Quentin de La Tour (1704-1788), Jean-Baptiste Greuze (1725-1805), Hubert Robert (1733-1808), Louis-Léopold Boilly (1761-1845), Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867), Théodore Géricault (1791-1824), Eugène Delacroix (1798-1863), Puvis de Chavannes (1824-1898), Henri Fantin-Latour (1836-1904), Antoine Bourdelle (1861-1929)...

L’histoire de la collection d’estampes du Cabinet des Dessins remonte à 1897, lors de la création du premier musée de gravure installé dans l’ancien hôtel de ville. Une partie du fonds, transférée durant la première guerre mondiale au Palais des Beaux-Arts de Lille, comportait de nombreuses planches d’artistes de renom, auxquelles vinrent s’ajouter progressivement des œuvres d’autres graveurs.

Depuis la fin de la première guerre mondiale et l’installation définitive du Palais des Beaux-Arts de Lille dans les bâtiments actuels, la collection d’art graphique n’a cessé de s’enrichir en particulier grâce aux donations. Parmi celles-ci, citons le legs du Docteur Trachet en 1949, ou plus récemment la donation Carrefour en 2004 qui permit au musée de recevoir un ensemble prestigieux de dessins romains datés du XVIe siècle.

Pour des raisons de conservation, la collection de dessins ne peut être exposée de manière permanente ; le fonds fait néanmoins l’objet d’une présentation régulière, par roulement, sous forme d’expositions dossiers ou thématiques.

Le Cabinet des dessins est accessible aux chercheurs uniquement sur rendez-vous.