• Jours d'ouverture :
    Lundi : 14h - 18h.
    Du mercredi au dimanche : 10h - 18h.
    Place de la République 59000 Lille
  • Tél : 33 (0)3 20 06 78 00

(1840, Paris – 1917, Meudon-la-Forêt)

ENVOYER CET ARTICLE :




L’Ombre
Bronze
Dépôt du musée Rodin, Paris
Inv. D 996.1.1

Cette sculpture fait partie du groupe des trois ombres surmontant le fronton de la Porte de l’Enfer, illustrant l’un des thèmes importants de la Divine Comédie de Dante. Cette porte fut commandée par l’Etat en 1880 pour être celle du futur musée des Arts Décoratifs mais ne fut jamais livrée.
Les gestes excessifs, les muscles saillants, les mains et les pieds énormes ne suffisent pas à retenir l’accablement qui rabat la tête vers le sol où tout converge.
L’Ombre semble être une variante simplifiée d’Adam. La tête, plus courbée, forme une ligne presque horizontale avec les épaules et le bras gauche se détache vers l’avant au lieu de barrer le torse. La réunion des trois figures identiques découle peut-être d’une méthode de travail de l’artiste qui souhaitait disposer ainsi de la vue instantanée d’une même œuvre sous des profils différents. Les Ombres, très certainement sous la forme d’exemplaires séparés, seront présentées pour la première fois à la galerie Georges Petit en 1889.

© Palais ds Beaux-Arts - Photo : Hugo Maertens